Rechercher

Monitrice de Portage : peut-on en vivre ?

C'est une question qui revient souvent. Et la réponse est oui. Comme pour toute activité professionnelle on peut en vivre à plusieurs conditions. Dont celle de ne pas se décourager, car ça peut être long.


La première chose étant qu'il ne faut pas se sous-payer. Avant même d'envisager de donner un atelier, la future monitrice doit se former et investir :

  • La formation de monitrice de portage : ~600€

  • Le poupon lesté : ~150€

  • Une petite base de matériel : minimum 200€, en se tournant vers la seconde main.

Un atelier de 2h à 50€ ce n'est pas rentable. Une monitrice de portage qui débute doit posséder un minimum de matériel : une écharpe tricotée, une écharpe tissée, une sling, un porte-bébé préformé et un mei-tei. C'est vraiment le minimum.


Par la suite il faudra qu'elle étoffe son matériel pour proposer aux parents d'essayer plusieurs outils afin de pouvoir faire un réel choix en conscience du matériel qu'ils vont acheter. Il est donc important de posséder plusieurs tailles d'écharpes, plusieurs marques, plusieurs matières, plusieurs tissages, plusieurs épaisseurs. Pareil pour les porte-bébés.




L'achat du matériel entre en compte dans le calcul du prix de l'atelier. La monitrice doit pouvoir commander régulièrement les nouveautés. De plus si la monitrice souhaite proposer des ateliers collectifs elle doit aussi investir dans plusieurs poupons lestés.


La monitrice de portage doit aussi se tenir à jour dans ses connaissances en faisant des formations continues. En présentiel ou à distance ces formations ont un coût et c'est également grâce au tarif de l'atelier que la monitrice pourra se permettre de continuer de se former et donc mieux vous accompagner.


Enfin, la monitrice doit aussi se faire connaître, cela implique de créer et imprimer des outils : cartes de visites, flyers, affiches. Voire même des supports (livrets). Cela a aussi un coût.


Prenons à présent un exemple concret :

J'ai effectué ma formation initiale de monitrice avec TELP, ainsi que des formations continues avec PETS et le CNFPB. Mes formations en portage ont une valeur de 1300€. J'ai également une formation de Doula et de massage bébé, ce qui élève le total de mes formations à 2950€. Je possède environ 350€ de poupons de portage et environ 4000€ d'outils de portage dans mon stash. J'en suis donc à plus de 7000€ d'investissement.


Lorsque la monitrice de portage calcule son tarif elle doit tenir compte de toutes ses dépenses et en anticiper des futures. Ensuite, elle devra payer 22% de son chiffre d'affaires à l'URSSAF (sous statut auto-entrepreneur). Sans pouvoir déduire de TVA. Et elle doit bien entendu payer une assurance. A minima une responsabilité civile professionnelle. Si elle a un cabinet elle devra aussi tenir compte de ses charges (loyer, électricité, eau...) ainsi que l'ameublement (fauteuils, table à langer, étagères etc...).


Pour un atelier de 2h à 50€, la monitrice va déjà donner 11€ à l'urssaf. Ensuite elle va payer son assurance, disons 10€/mois. Si elle n'a pu faire qu'un atelier dans le mois cela lui laisse 29€ pour se former, investir et se payer. Si elle souhaite se payer un salaire correct (~8€/heure selon le smic) elle se paiera 15/16€. Il lui reste environ 13€ pour investir ou se former. Ce n'est pas suffisant sachant qu'une formation continue coute entre 50 et 100€, un

poupon 150€, une écharpe ou un porte bébé entre 50€ et 150€.


Pour ma part j'ai choisi un tarif horaire : 40€/heure d'atelier. Le tarif s'adapte à la durée dont le parent à besoin. Pour deux heures : 80€. Je donne 18€ à l'urssaf, 10€ par mois d'assurance. Il me reste 52€ si j'ai fait un seul atelier. Si je me paie 8€ par heure (16€), il me reste 36€. Lors des ateliers individuels je remet un livret aux parents que j'ai crée et fait imprimé. L'auto-édition d'un seul livret me coûte 5€. Il me reste 31€. Si j'ai fait plusieurs ateliers dans le mois je peux me permettre d'investir dans un nouveau porte-bébé ou une écharpe.

Lors des ateliers collectifs j'ai calculé mon tarif de façon à toucher, tous parents réunis à peu près la même somme (25 à 35€ selon si le parent est seul ou en couple) et le livret est envoyé en PDF par e-mail après l'atelier..


Pour ma part j'ai choisi de ne pas me payer tous les mois afin de pouvoir étoffer mon matériel. Je ne me verse un petit salaire que le mois les plus difficiles financièrement pour ma famille.


Vous l'avez compris je pense, pour vivre du métier de monitrice de portage il faut se faire payer le juste prix. Tout en sachant s'adapter aux parents (Proposer des ateliers collectifs pour rester accessible aux plus petites bourses).


Notez que cet article ne concerne pas le statut associatif qui est encore différent : sous statut associatif, la monitrice est le plus souvent bénévole, elle ne gagne rien, tout va à l'association.)

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout